Autres manifestations

En dehors du côlon, des polypes peuvent également se former dans l’estomac et dans le duodénum (dans +/- 90% des cas). Tandis que les polypes dans l’estomac sont généralement anodins, ceux dans le duodénum ressemblent à ceux du côlon et peuvent donc devenir cancéreux, quoique ce risque soit relativement faible. C’est pourquoi chaque patient atteint de polypose doit subir un examen endoscopique régulier de l’estomac et du duodénum (gastroduodénoscopie). Cet examen est réalisé au moyen d’un tube souple qui est introduit - par la bouche - dans l’estomac et dans le duodénum. Cet examen se fait sous légère anesthésie et ne dure que quelques minutes. Le patient doit être à jeun. Cet examen se fait dès l’âge de 25-30 ans et en moyenne tous les 1 à 3 ans: cela dépend entre autre du nombre des polypes.

La FAP peut également provoquer d'autres atteintes. Cependant, celles-ci sont moins fréquentes et entraînent en général moins de risques vitaux. Il s'agit des:

- Tumeurs desmoïdes
Environ un patient sur dix développe des tumeurs du tissu conjonctif dans les cicatrices de la paroi abdominale et dans la cavité abdominale elle-même. Aucune de ces tumeurs n’est cancéreuse mais celles qui apparaissent dans la cavité abdominale peuvent entraîner des problèmes majeurs par compression de l’intestin grêle, des vaisseaux sanguins ou des uretères.
- Ostéomes
Des petites tumeurs bénignes des os peuvent apparaître dans certaines familles et dès la petite enfance. Elles ne sont pas toujours perçues à la palpation mais sont bien visibles à la radiographie. Elles peuvent être utilisées comme un indicateur précoce de la maladie, étant donné qu'elles se développent souvent plusieurs années avant les polypes du côlon.
- Taches d’hyperplasie pigmentaire de la rétine
Ces taches, présentent dans certaines familles, qui n’affectent en rien la vision, peuvent être dépistées lors d’un simple examen du fond d’œil. Elles sont présentes dès la naissance et peuvent donc être considérées comme signe précurseur de la maladie.
- Kystes de la peau
Des kystes sébacés et des kystes épidermoïdes peuvent apparaître. Ce sont des lésions bénignes de la peau. Les sites les plus communs de ces kystes sont le visage, le cuir chevelu, les bras et les jambes.
Encore une fois, ces manifestations extracoliques varient d’un patient à l’autre, même au sein d’une famille, et peuvent dans certains cas ne pas se développer du tout.

Index